X

Recherches fréquentes

Amérique hockey Suisse Tim Bozon
Femmes Beautyjourney Heel Amovibles Jaune Flat Tongs Sandales Minceur Couleur Bow Serpent Square Sandales Sandales Solid Hasp Toe Semelles Suede 0BUq0r

INTERVIEW
ALEXANDRE JOLLIEN

Inconnu Ouvert Noir 1TO9 Bout Femme TgrwgqAaR8

Le philosophe Alexandre Jollien nous raconte son été 
en famille avant de parler de son livre de la rentrée, où il se met à nu. 
Rencontre de l’homme qui dit «La sagesse espiègle».

TEXTE
Fleur Orteil Chaussures Water Beautyjourney Salt Sandales Sandales Pente Beach Hasp Solide Sandales Sandales Noir Ronde Plastique Ete Talon Femmes x7qzBqR
PHOTO
Sedrik Nemeth
03 septembre 2018

Le philosophe Alexandre Jollien: «Si l'on attend la perfection pour être heureux, on risque d'attendre longtemps.»

Tentez votre chance 
de gagner l'un des cinq livres «La sagesse espiègle» 

En visite à Belmont-sur-Lausanne chez des amis avec ses enfants, Alexandre 
Jollien répond à nos questions avec bienveillance. Le maître à penser valaisan est en vérité tel qu’on l’imagine, doux, généreux. Il a ses fêlures, qu’il expose, pour mieux aider les autres, dans La sagesse espiègle, qui sort début octobre. Dans son premier livre Eloge de la faiblesse, Socrate rendait visite au handicapé moteur cérébral. Mais la quête de la joie est un ouvrage à remettre sans cesse sur le métier, et même trois ans en Corée auprès d’un maître zen ne suffisent pas à trouver le bonheur. Rencontre avec un père de 
famille qui vit une belle histoire d’amour vrai avec sa femme.

Bout Noir Femme 1TO9 Inconnu Ouvert Qu’est-ce que l’été, pour vous?

L’été est la période des vacances et comme le proposaient les stoïciens, il s’agit de se rendre vacant à soi-même, de se vider de l’affairement, de se délester de tout ce qui nous éloigne de l’essentiel. Vivre avec sa famille et ses amis, être libre et ne pas s’engager dans une activité, 
ni fuir. Pourtant ce n’est pas si simple de se reposer, d’être dans la quiétude sans éprouver un malaise, de l’ennui ou de 
la peur.

Comment avez-vous passé l’été 
avec votre famille?

Ouvert Inconnu Bout Noir Femme 1TO9 Ma femme était en Corée pendant trois semaines avec notre fille aînée Victorine pour revoir des amis au Pays du Matin frais, et je suis resté avec nos cadets. 
Donc j’étais papa à plein temps, et j’ai 
appris à me lever sans programme.

(A Céleste, sa fille, qui passe par là.) C’était comment les vacances avec ton papa?

Super, on est allés à Venise!

Qu’avez-vous fait à Venise?

C’était hyper touchant, nous voulions emboîter le pas à Nietzsche qui a séjourné dans cette sorte d’immense île flottante. On a un peu organisé, à vrai dire, notre périple en fonction du philosophe. On a même mangé une glace à côté de l’appartement où il a résidé. Je trouve important de montrer aux enfants que la littérature et les écrivains aident à vivre, même si 
on ne côtoie pas ces êtres soi-disant du passé. C’est un des mystères de l’écriture.

Alexandre Jollien s’adresse alors à son fils Augustin qui descend les escaliers: «Viens! Raconte ce que nous avons fait à Venise!» Augustin répond: «Du bateau. Et on a photographié la maison de Nietzsche. On 
ne savait pas que c’était elle, mais elle est 
sur la première photo qu’on a faite en arrivant. Après on l’a cherchée partout et on 
l’a retrouvée seulement à la fin.

Symboliquement, c’est très fort. On cherche le bonheur, et en fait il est devant nous.

Inconnu Femme 1TO9 Bout Noir Ouvert «On peut être joyeux sans que tout tourne forcément rond»

Alexandre Jollien

Avec les enfants et votre femme, vous êtes partis trois ans en Corée. Qu’est-ce que ça vous a apporté?

Se sentir étranger. Vivre ce statut permet d’accueillir les autres différemment. Et voir que les repères culturels qu’on pourrait tenir pour des absolus sont peut-être relatifs au lieu où l’on se trouve. Ce séjour nous a aussi permis de voir ce qui nous réunit tous en tant qu’êtres humains.

Est-ce que ça a été difficile pour 
les enfants?

Paradoxalement, partir a été dur pour eux car on les arrachait à leurs copains, mais le retour l’a été aussi. Le bouddhisme nous apprend la non-fixation: dès qu’on se fixe, qu’on s’accroche à des habitudes, il y a de la souffrance, car tout change.

Et qu’est-ce qui vous apporte de 
la joie, qui est le contraire de la souffrance?

La souffrance n’est pas le contraire de la joie. On peut être joyeux sans que tout tourne forcément rond. C’est ce que je 
retiens de notre expédition en Corée. Le chaos n’est pas l’opposé de la joie.

A ce propos, dans votre livre, vous citez la phrase d’une amie…

Oui, cette phrase m’a beaucoup aidé. «C’est le bordel, mais il n’y a pas de problème.» Dans le quotidien, il y a toujours quelque chose qui grince. Si on attend la perfection pour être heureux, on risque d’attendre longtemps.

Et la rentrée, comment la voyez-vous?

Il y a la sortie de mon ouvrage. C’est presque une première pour moi, parce que je m’y livre complètement. Alors, forcément, j’ai quelque appréhension.

Vous y parlez du concept de 
la grande santé de Nietzsche.

Nietzsche propose dans Le gai savoir 
une intuition formidable. La bonne santé laisse pas mal de gens sur la touche: avoir un corps impeccable, vivre sans maladies. La grande santé, au contraire, être sain au fond du fond, même avec des blessures et des handicaps, demeure accessible. C’est une idée très profonde et qui peut aider au quotidien. Elle conduit à 
ralentir, à accueillir les saisons de l’âme. Parfois, il faut créer. D’autres fois, il s’agit d’oser l’inaction. Cette fluidité me touche.

Avec votre livre «La sagesse 
espiègle», vous suivez l’exemple 
de Rousseau qui raconte la fameuse fessée de son enfance dans 
«Les Confessions».

C’est un défi que de dire ses contradictions sans avoir peur d’être jugé. L’exercice spirituel est délicat: comment sans narcissisme oser l’exploration intérieure. Paradoxalement, il est peut-être plus orgueilleux de parler de l’extérieur comme si on maîtrisait la vie. Dire ses difficultés sans pathos exige du dépouillement.

Vous avez été courageux, et votre femme aussi.

Oui, j’ai eu la chance de lui dicter en grande partie cet ouvrage. Depuis des 
années, j’ai la chance de pouvoir dicter mes textes à mon assistante et à mon épouse. Corine est souvent ma première lectrice. Ce qui m’a beaucoup touché, c’est que spontanément je décrivais crûment la réalité. Or quand je lui demandais d’effacer pour rédiger une version plus édulcorée, elle m’encourageait à revenir à la première mouture, me rappelant que la philosophie est une activité qui exige de la transparence.

Ce livre a été difficile à écrire?

C’est un sujet casse-gueule, et je suis malgré tout un brin pudique. Je voulais surtout aborder sans masque la grande santé, la sagesse, le chaos et la dépendance affective. Dans mon cas, la dépendance était clairement liée au rapport 
au corps et à l’image de soi. Ecrire m’a 
approché d’un détachement à l’endroit du qu’en-dira-t-on. Le but thérapeutique n’était pas recherché, toutefois je dois 
admettre qu’il a eu un effet cathartique. Quand j’ai mis un point final, je me suis rendu compte que la fascination pour Léonard était derrière moi.

Quel était son but premier?

Je voulais montrer que la dépendance peut arriver à chacun d’entre nous. 
La honte, la vie clandestine, le fait de 
devoir se cacher peut mener certaines personnes au suicide. Si cet ouvrage peut 
aider à sortir de la culpabilité et du drame une seule personne, il aura accompli sa mission.

Finalement, quel est le remède à la dépendance ?

Le remède à la dépendance réside en un art de vivre sans doute. D’abord sortir de la clandestinité, s’extraire de la honte pour avancer vers une liberté. L’amour inconditionnel des proches et des amis est un puissant soutien. La thérapie du toboggan, que pratique mon ami Pierre Constantin, m’a aussi beaucoup aidé. Il s’agit d’apprendre à lâcher-prise en glissant dans le toboggan du quotidien. 

Et qu’avez-vous retenu de cette expérience pour vos enfants?

En tant que père, je souhaite que mes enfants soient libres. Je n’exige pas qu’ils soient des super-héros ou des modèles, mais qu’ils œuvrent à être ce qu’ils sont profondément


Dans «La sagesse espiègle» 
(à paraître le 4 octobre aux 
Editions Gallimard), Alexandre Jollien explore le concept de grande santé avec 
de vieux compagnons de route, Nietzsche et Spinoza, mais aussi avec des amis plus contemporains, Basile l’armoire à glace 
et Ferdinand le bienveillant. Avec pudeur, 
il dévoile sa dépendance à des séances Skype avec Léonard, le camionneur 
au corps parfait.

Vidéos

Alexandre Jollien sur son expérience en Corée

Alexandre Jollien sur le divan de Marc-Olivier Fogiel  

Ce site utilise ses propres cookies techniques et de profilage. Si vous voulez en savoir plus ou vous désabonner:
COOKIE POLICY.
Ok, j'ai compris
Inconnu Ouvert Noir 1TO9 Bout Femme TgrwgqAaR8 Inconnu Ouvert Noir 1TO9 Bout Femme TgrwgqAaR8
sandales 943 mode Margarita Blanc 0985 Pikolinos femme SUn7Zq